Menu de navigation de page

Télétravail & tiers-lieux

Internet et les outils numériques permettent d’envisager une nouvelle organisation du travail.
Le télétravail est un des usages que promeut l’ADN. C’est un facteur de développent des territoires, et des territoires ruraux en particulier.

Travailler à distance de son lieu de travail habituel, pour les emplois qui s’y prêtent, c’est entre autres :

  • diminuer les temps de transport, le stress et les risques inhérents aux trajets-travail
  • diminuer les engorgements de la circulation et les émissions de gaz à effet de serre correspondantes
  • diminuer les frais de transport et libérer un peu de pouvoir d’achat
  • être plus productif par une meilleure conciliation entre temps de travail et temps personnel/familial
  • un moyen de trouver un meilleur équilibre personnel, jusqu’à même faire chuter le nombre d’arrêts de travail

Depuis quelques années, les mesures bénéfiques du télétravail sont éprouvées et vérifiées par un nombre grandissant de télétravailleurs, indépendants et salariés.

Pour autant, cette pratique mérite d’être accompagnée à plus d’un titre :

  • pour identifier les risques et les bonnes pratiques
  • pour bénéficier des retours d’expérience existants
  • pour lutter contre l’isolement des travailleurs indépendants et freelances
  • pour aider l’encadrement à passer à une méthode de management adaptée, pour les télétravailleurs salariés

L’ADN mène une veille active sur la mise en oeuvre du télétravail ; ses agents le pratiquent ; elle est force de proposition pour les organisations qui souhaiteraient l’expérimenter.

Elle accompagne les collectivités qui envisagent la création de nouveaux tiers-lieux, à l’instar du tiers-lieu de Bedous actuellement en projet.

Plan_CAUE64

Projet de tiers-lieu de Bedous

Réseau :

Teletravail_fev2013